Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 00:59
La Pâque juive : prescrite pour la première fois (il y a 3500 ans environ) avant la dixième plaie d’Égypte, elle a pour but d’en prémunir ceux qui l’auront observée : tandis qu’ils mangeront l’offrande rôtie avec des pains azymes (pains sans levain) et des herbes amères, le sang de l’agneau mis sur les linteaux de leur demeure servira de signe car « je reconnaîtrai ce sang et je passerai au-dessus de vous (hébreu : וּפָסַחְתִּי עֲלֵכֶם oufassa'hti alekhem) ; le fléau n'aura pas prise sur vous »
 
brie_vitrail_01.jpg 
 
Pâques chrétiennes : Elles célèbrent à la fois la sortie d'Égypte, l'institution eucharistique lors du repas de la Pâque, la crucifixion du Christ et sa mise au tombeau durant trois jours, sa résurrection : le passage de la mort à la vie. Jésus "le Fils de l'Homme" s'offre en sacrifice en tant qu'agneau de Dieu afin que ceux qui mangeront son corps et boiront son sang soient héritiers de la résurrection de par leur foi.
 
brie_christ_01.jpg
Mais le passage commence en fait par une nouvelle naissance : "En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. " (évangile de Jean chapitre 3).

À l'époque les religieux attachaient plus d'importance aux rituels qu'à la personne humaine : pour Jésus ce qui se passe dans notre psychisme, en s'ouvrant à la lumière divine, l'être intérieur change de nature : il passe de la nature morte à la nature vivante.
 
 
 
 
Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a pas connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. (évangile de Jean chap.1)
 
 
 
Enfant des ténèbres, j'ai grandi dans cette lumière.
Dans un océan de larmes j'avais le mal de mère
Contemplant la lumière je balançais des prières.
J'écoutais à loisirs le chant de toutes les vies
Puis les semeurs de mort ont pollué la terre.
Mes rêves d'enfance se sont tous évanouis
Je doute de tout mais ne doute pas de lui,
Je rêve souvent de jour mais je vois clair la nuit.
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

V
<br /> J'ai mis un lien vers ton article sur mon blog, j'espère bien t'envoyer des visiteurs.<br /> <br /> <br /> Grosses bises !<br />
Répondre
R
<br /> <br /> C'est très sympa, j'espère qu'il apportedu réconfort à celles et ceux qui le lise. Gros bisous !<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Bravo pour ce magnifique article, et pour le beau poème qui le termine ! Belle fête de Pâques à toi, Rémy-Ange.<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Merci du compliment Valentine, il ne manque que la musique qui va avec, je parie que tu sais. Joyeuses Pâques à toi, à ton amie, à Robert qui a la conscience<br /> du sacré en son être intérieur et à mes nièces.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Merci pour ton texte magnifique et pour ces explications sur les Pâques juives et chrétiennes, elles nous remettent dans le vrai contexte de Pâques et non pas seulement les chocolats que l'on<br /> offre. Ton poème est tout simplement émouvant. (je remets ce commentaire une deuxième fois car j'ai raté le premier ! oups)<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Et oui, le Grand Esprit m'a rappelé la foi de ma jeunesse et comme je ne supporte plus le côté commercial carrément excessif je n'ai pas acheté de<br /> chocolateries, la Pâque et les Pâques appartiennent au domaine du sacré. J'ai donc remis les pendules à l'heure pour moi et que celles et ceux qui aiment soient encouragés par mon partage. Voilà<br /> très chère Paimpounette, je savais que ça te plairait.<br /> <br /> <br /> <br />