Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:07

 Le double langage de l'hypocrisie

Le 29 novembre le président Hollande a reçu en grande pompe RAONI ! Formidable ! une occasion de plus de faire de belles promesses et de donner de faux espoirs tout en soignant son image de marque.

 

raoni hollande

Le message que pourrait envoyer François Hollande à Dilma Rousseff la présidente du Brésil  : « Faites ce que je vous dis, respectez la volonté des populations indigènes et les pêcheurs qui vivent au bord du Xing Xu ! Mais ne faites pas ce que j'ai fait quand j'envoie les CRS, des policiers infiltrés et des provocateurs pour tabasser les opposants à l'aéroport de Notre-Dame des Landes ! Ne bétonnez pas la forêt amazonienne même si je m'apprête à bétonner le bocage vendéen, ne vous soumettez pas aux multinationales même si je me mets à plat ventre devant Vinci et Mittal ! ». J'ai une idée : peut-être nos paysans vendéens devraient aller au Brésil demander à Dilma Rousseff qu'elle intervienne pour sauver le bocage vendéen auprès de François Hollande.

Pour les occupants de la ZAD (zone d'aménagement différée) le traitement n'est pas le même :

 

matraquage NNDL 01

 


Nicolas Hulot au sujet de Jean-Marc Ayrault
A la conférence environnementale, en septembre, le Premier ministre avait parlé de « zéro artificialisation des sols » et j’avais dit bravo. Cela signifie que lorsque l’on sacrifie des terres agricoles, devenues rares et précieuses, il faut être sûr que ça corresponde bien aux besoins d’aujourd’hui. Je dis à l’ensemble des interlocuteurs qu’il faut sortir des dogmes et des crispations et se remettre tous autour de la table. En période de crise économique et écologique, il y a des choix à faire. Notre-Dame-des-Landes est un investissement archaïque qui sacrifie l’avenir à des intérêts à court terme.

 

Grand Projet Inutile Imposé destructeur des meilleures terres agricoles du bocage vendéen pour satisfaire la soif de prestige de Jean-Marc Ayrault et la soif de fric de la multinationale Vinci

Inutile car il existe déjà un aéroport international à Nantes !
De plus il est très loin d'être saturé et on peut l'agrandir : construire une deuxième piste orientée est-ouest pour éviter le survol de Nantes par les avions et la gêne occasionnée, cette deuxième piste a été chiffrée à 59 millions d'euros, dix fois moins cher que les 554 millions prévus pour le projet NDdL, auxquelles il faut ajouter le coût oublié des infrastructures, lesquels feraient monter la note près des 900 millions d'euros.
Dans la région, on note qu’il y en a déjà un à Rennes, un à Lorient, un autre quasi inutilisé à Angers qui n’est pas optimisé. On peut aussi développer les liaisons TGV rapides et peu polluantes.
Selon Jean-Marc Jancovici ingénieur conseil en énergie-climat :
Si le but du jeu est de donner 500 millions d’euros à un constructeur pour faire des choses utiles, choisir de construire un aéroport est la dernière des idées à avoir.
Article complet :
http://www.manicore.com/documentation/articles/entretiens/terraeco_nddl.html
La zone visée par les bétonneurs, c'est le bocage vendée, 100% humide, et d'une biodiversité exceptionnelle.
Enquête d'utilité publique 2006 : 80% de NON

Deux agriculteurs on fait la grève de la faim au printemps pour que tous gardent le droit de vivre sur leur exploitation tant que tous les recours juridiques ne sont pas épuisés :

2012-04-12 11 15 34 GreveDeLaFaim AM-Chabod 6231

 

2012-04-12 11 32 55 GreveDeLaFaim AM-Chabod 6254

 

Les gendarmes les expulsent en automne alors qu'ils sont légalement sur leurs terres.

 

paysans nddl 10

 

« On l'a cultivée cette terre là, ma famille est là depuis 1838, vous ne pouvez peut-être pas en dire autant »

 

paysans nddl 04

 

 

paysans nddl 07


« C'est une réelle provocation de la part du gouvernement... c'est le lieu de reconstruction, nous sommes là de notre plein droit puisque ce terrain appartient toujours aux résistants... sur ce site qui a été négocié lors de la grève de la faim des collègues à Nantes.. notre seul espoir était d'aller jusqu'au cabanes que nous avons contribué à construire le weekend dernier  et là la violence est incompréhensible je plains ces gens qui sont commandé aujourd'hui par des dirigeants qui sont censé nous représenter, qu'on a contribué à élire et qui aujourd'hui nous traînent dans la boue...»

 

Les paysans veulent rester sur leur terre, de quel droit les exproprier ? n'a-t-on pas besoin de se nourrir ?



ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport) Vous trouverez sur cette page les originaux des communiqués qui ont été envoyés à la presse, ainsi que les tracts et des documents destinés à enrichir votre réflexion sur le sujet ou vous informer sur des points d'actualité. Allez sur la page facebook de l'ACIPA, pour suivre les évènements et les assos qui luttent.

Le vendredi 30 novembre 2012 :
Lettre ouverte de 4 organisations d'opposants à Monsieur François Hollande au sujet de la commission du dialogue annoncée signée par :
Les coprésidents de l’ACIPA : Anne Marie Chabod,  Dominique Fresneau, Christian Grisollet, le président de  l’ADECA : Sylvain Fresneau, les présidents du CéDpa : Françoise Verchère, Jean Paul Naud, Isabelle Loirat, le président de la Confédération Paysanne 44 : Dominique Lebreton

en marge de la page vous avez des liens vers les dizaines de lettres ouvertes déjà adressée aux politiques


La résistance au projet d'aéroport est soutenue par des élus locaux qui défendent vraiment les intérêts de ceux qui leur ont fait confiance, à l'inverse du gouvernement socialiste, ils ne tiennent pas un double langage.

 
   Le CéDpa ne cédra pas !
Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Vivant dans des conditions pourtant extrêmes et armés de leur seul courage, les jeunes et moins jeunes occupants de la ZAD résistent ! Pour avoir des nouvelles du front :

 

Zone A Défendre
Tritons crété-e-s contre béton armé

 

blog du collectif de lutte contre l'aéroport de Notre Dame des Landes
Pour une lutte radicale contre le projet d'aéroport! Terre et liberté!

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Tout à fait d'accord avec toi, pourquoi dépenser autant d'argent pour créer un nouvel aéroport au lieu, éventuellement, d'agrandir celui existant. Pour le prestige,
pour que quelque chose reste après ce gouvernement, sans prendre en compte les personnes lésées ainsi que la nature qui pâtit un peu plus chaque jour de la bêtise humaine, n'oublions pas, nous
devons préserver la terre et non continuer à la détruire
Répondre
R


Oui cultiver plutôt que bétonner, des élevages plutôt que des atterissages, les supermarchés Leclerc font déjà venir de la viande de cheval d'Argentine,
alors si l'on bétonne les pâturages ils feront venir les vaches et le lait d'Argentine ou de Nouvelle Zélande, comme déjà l'agneau, ce qui fait encore plus de pollution... ce ne sont pas les
occupants de la ZAD qu'il faut expulser, mais Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et autres serviteurs du groupe VINCI, incapables de s'affranchir de leurs intérêts personnels.



V

Ah ! Oui, je vois, c'est écrit en rouge et souligné !! 
Répondre
R


J'aurais peut-être pu faire clignotant mais là je sais pas faire




V

Ah ! Bon, je n'ai pas dû lire d'assez près en effet. Mais ça tombe bien, car je ne comprenais rien à cette histoire, et en fait ce midi j'ai entendu Nicolas
Hulot qui en parlait et qui disait "que les conditions avaient changé depuis le mise en route du projet, ce qui pouvait justifier une marche arrière". Alors là, je peux
comprendre. 


Bises, Rémi ! On part une semaine alors je ne serai peut-être pas sur l'ordi ces jours prochains.
Répondre
R


Super, merci Nicolas (hier c'était justement la saint Nicolas  ) Moi j'ai mis
3 semaines pour démêler l'embrouille, sur ce bonne vadrouille ! Bises Valentine !



V

  Ah bon ? Nous on a un aéroport à Châteauroux, c'est drôlement pratique, et
je pensais qu'en mettre un vers Nantes étaiet une idée géniale au contraire. Pourquoi seuls les parisiens seraient-ils obligés de subir les passages des avions à basse altitude ? De plus ce n'est
pas un projet Ayrault il me semble, mais un projet Sarkozy.
Répondre
R


  Dommage que tu n'aies pas lu mon article avec attention car je précise bien qu'il existe déjà un aéroport international à Nantes, relis bien l'article je viens de
mettre en évidence. L'origine du projet remonte à l'année 1964, un livre a été consacré à ce projet désastreux en 1973, j'y reviendrai.