Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 22:16

Croyez-vous au destin, moi j’y crois, je pense que quelque part, lorsque l’on naît, notre destin est déjà tout tracé. Notre petite enfance, notre adolescence, notre vie d’adulte, nos rencontres, les rencontres que nous ne ferons jamais, notre vie professionnelle, et également l’heure à laquelle nous quitterons cette terre pour aller ??????
Là, plusieurs opinions s’exprimeront, quant à moi, je suis catholique, non pratiquante, j’avoue que j’ai été baptisée, tout bébé, j’ai fait mon cathé comme l’on disait entre copines, mais je pense que je ne me suis pas assez penchée sur la Bible, je ne l’ai pas assez étudiée. Alors, j’ai fait ma communion solennelle, je me suis mariée à l’Eglise. Là, j’ouvre une parenthèse, pour moi qui ne suis cependant pas croyante au plus profond de moi, pour moi le mariage est sacré, cela n’est pas une simple formalité, une simple signature (comme à la Mairie), non c’est un engagement sacré, il n’y a plus je et tu mais nous, soudés l’un à l’autre dans le bonheur comme dans le malheur.
La parenthèse refermée, (très importante à mes yeux), je regrette de n’avoir pas eu le choix de me faire baptiser et de faire ma communion solennelle qu’après avoir vraiment compris la religion catholique, d’avoir pu suivre, et même être en pensée à côté du Christ pour l’accompagner, voir ce qu’il a fait, entendre les paroles qu’il a distribuées autour de lui, le bien qu’il a fait, ce qu’il a subi et être sûre de tout cela. Et seulement après j’aurais décidé de la marche à suivre. Certains diront que j’ai l’esprit cartésien, et oui, je ne crois que ce que je vois.
Il me faut bien admettre que lorsque je ne vais pas bien, il m’arrive d’en parler à Dieu, mais il ne peut faire de miracle, le pauvre, on lui en demande tant. Toutefois, pendant de longues années, de mon enfance à ma vie de jeune mère, je priais les soirs pour demander la protection de Dieu pour tous les gens que j’aimais, alors cela passait par mes parents, mes enfants (là j’insistais encore plus, surtout une bonne santé et si leur destinée prévoyait une maladie, je me portais volontaire) mon mari, ma sœur, mon beau frère, ses enfants, ensuite je récitais un « Je vous salue Marie ou un Notre Père » avec toujours une crainte d’avoir oublié quelqu’un dans ma liste, peur que Dieu me punisse pour avoir oublié.
Là où le bât blesse, c’est lorsque qu’une personne de notre entourage proche décède, trop tôt, trop jeune, après avoir trop souffert, là je me dis pourquoi Mon Dieu, pourquoi cette personne alors qu’il y a tant de personnes âgées, grabataires qui prient tous les jours pour rejoindre Dieu. Là j’avoue que ma croyance en Dieu en prend un coup. Bien sûr, si vous vous adressez à un membre de l’Eglise, il saura toujours trouver une réponse adéquate qui vous réconfortera mais je garderai toujours un doute au plus profond de mon cœur.
Revenons un peu à la destinée, je vais vous raconter une petite anecdote, un matin, alors que je ne vais pratiquement jamais chercher le pain, je descends mes deux étages, et me précipite pour traverser, là le feu passe au vert, en bonne citoyenne, je m’arrête et qui vois-je passer à vélo devant moi, une copine Dominique avec qui je suis allée au collège dans les années 67 – 70 ce qui remonte à Mathusalem pour certains, je n’ai pas eu le temps de l’interpeller, il faisait froid et elle pédalait très vite mais c’était elle, j’en suis sûr. Je ne l’avais plus revue depuis mes 17 ans. Et là, je me suis dit que la destinée existait. Quelqu’un tout là haut avait fait en sorte que je sois présente en ce jour précis, à cette heure précise, à cet endroit précis pour revoir mon ancienne copine.
Lorsque mon heure sera venue, bon quelquefois je fais semblant d’y croire, je me dis que là haut, Maman doit m’attendre tout en papotant avec mes grands-parents, mes tantes et oncles, la pauvre maman qui a dû voir passer mon pépère adoré (mon gros rootweiller), qu’a-t-elle pensé ? ne t’inquiète pas Maman, il est très gentil et surtout très gourmand. Mais bon fais attention, il ne fait pas copain copain avec les autres chiens (je pense à Pompon) et surtout les chats.
Non je pense réellement que seule l’âme monte au ciel, le corps n’est qu’une enveloppe que nous quitterons le moment venu, c’est pour cela que je désire être incinérée, pourquoi garder de vieilles « fouffes », non j’ose espérer que toutes les âmes sont identiques, un peu plus blanches pour certaines, un peu plus noires pour d’autres, bon si je me retrouve au milieu, cela sera déjà bien. De plus, je désire que mes cendres soient jetées au jardin du souvenir, bon j’aurai bien aimé un truc un peu plus style, genre dans l’océan comme les navigateurs, dans la montagne comme les alpinistes, mais je ne sais pas nager, je n’aime pas trop la neige, alors je ne vais quand même pas demander à ce que l’on jette mes cendres sur l’ordi de mon ami, quand même, le pauvre je serai capable de le bousiller et il devrait en racheter un. Non non, restons au jardin du souvenir, toutefois, attention, ce jour là qu’il n’y ait pas de vent, que je n’atterrisse pas dans l’œil de quelqu’un, une poussière dans l’œil c’est pas rien, j’en sais quelque chose moi j’ai eu un grain de sable, oui oui rien qu’un grain et bien vous avez l’impression d’avoir une brique dans l’œil. Donc, je ne voudrai pas que tout le monde se précipite à la pharmacie….. Là je plaisante, en réalité, je peux bien l’avouer, j’ai une trouille bleue de mourir, moi je suis tellement courageuse que je demande à mourir dans mon sommeil sans grave maladie, bon style son cœur a lâché comme ma pauvre maman qui est morte de cette façon. Oui là je suis partante mais bon pas trop tôt, je ne suis pas pressée.

Je termine sur une note un peu plus futile mais il ne faut pas trop se prendre au sérieux, n’est-ce pas, notre quota d’années de vie ne sera pas revu à la hausse pour avoir été sérieux,  puisque je vous le dis, nous avons toutes et tous notre destinée à la naissance, si si sous le bras mais elle n’est pas visible pour nous simples mortels….

Là-dessus, je vous laisse…….

Martine
Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Merci Mon Coeur, pour ce commentaire. J'ai beaucoup apprécié la comparaison de mon âme à une tulipe, j'aime beaucoup les tulipes, je ne renie pas mes origines
Flamandes certes mais la Belgique est côte côté à la Hollande. A ta disposition pour "enrichir" ton blog de mes modestes écrits.
Répondre
R


Non seulement la Belgique et les Pays-Bas sont côte à côte, mais ces deux pays n'en formaient qu'un seul au XVIème siècle, réunis dans l'ensemble des Dix-Sept Provinces dont le comté de Hollande et le comté de Flandre
qui comprenait les châtellenies de Lille, Douai, Orchies et la seigneurie de Tournai et le Tournésis). Tes modestes écrits, ma
chérie, seront toujours les bienvenus.



R


Enfin une philosophe simple et agréable à lire , ce n'est pas si
courant.
La destinée est un sujet de méditation inépuisable, et malgré toutes les études que j'ai pu entreprendre sur la question, je n'ai pas beaucoup de certitudes.
La mort de Joëlle et celle de Lydie m'ont blessées, mais j'ai gardé la foi, une foi un peu particulière, j'y reviendrai une autre fois, si je n'ai pas mal au foie.
Je ne vois qu'une seule couleur pour ton âme, celle d'une tulipe, rose pâle ou rose vif, selon tes états d'âme...



Répondre