Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 10:31

Toutes les grandes forêts sont menacées... mais aujourd'hui contribuons la lutte pour la forêt amazonienne.

 

Dans la forêt : toutes les vies, toute la Vie.

 

Quand on détruit une forêt, on programme un désert...

 

Les forêts tropicales abritent des tribus indigènes parmi les dernières du globe.

 

En coupant les arbres, nous détruisons ces peuples et en même temps leur culture, leurs connaissances, leur science. L’humanité prend le risque de se priver de ce savoir.

 

indiens 02Plus de 1 000 tribus vivent dans les forêts vierges tropicales et beaucoup sont en voie d’extinction, luttant contre les envahisseurs qui pénètrent sur leurs terres illégalement.

 Leur disparition provoquerait la perte de tout leur patrimoine culturel mais aussi d’un savoir-faire dont le monde moderne a plus que jamais besoin aujourd’hui.

 

indiens 01

Plus d’un quart des produits pharmaceutiques prescrits aux États-Unis est dérivé de plantes des forêts tropicales. Un quart des médicaments prescrits par ordonnance provient des plantes trouvées dans la forêt vierge. 1 400 d’entre elles se sont révélées avoir des propriétés anticancéreuses.

 

L’Amazonie abrite environ 1 600 espèces d’oiseaux – plus que n’importe où au monde – et jusqu’à 40 000 espèces d’insectes sur un seul hectare.

 

On y trouve près de 3 000 espèces de poissons, ce qui représente environ 85 % des espèces d’Amérique du Sud; mais seulement 35 espèces d’entre elles sont exploitées commercialement. Les arbres sont d’une diversité déroutante. Alors qu’une forêt des régions tempérées d’Europe ou d’Amérique du Nord compte une quinzaine d’essences d’arbre, le nombre moyen d’espèces d’arbres par hectare dans la forêt amazonienne est proche de 300 et on estime à 5 000 le nombre d’espèces d’arbres avec un diamètre de tronc supérieur à 15 cm.

 

Presque un tiers des espèces de plantes qui habitent la planète se trouvent sous les tropiques sud-américains. Mais malheureusement, l’intervention de l’homme annihile progressivement les espèces et la biodiversité. Le déboisement est à l’origine de la perte en moyenne de 3 espèces par heure, soit 26 280 par an.

indiens 09

 

La survie des Indiens et la survie de la forêt ne font qu’un. Il y a quelques décennies, il y avait tellement de forêts que les deux n’étaient pas nécessairement liées. Mais aujourd’hui l’une protège l’autre. »

 

L’Amazonie se meurt. Les forêts vierges du monde entier se meurent. La forêt, mais aussi la richesse de sa vie animale et végétale, ses peuplades indigènes et leurs anciennes cultures, l’espoir de trouver de nouveaux remèdes à nos maladies, et surtout la santé de la planète tout entière.

 

source : résumé de divers articles du site de Raoni


Que fait l’ONU (Organisation des Nations Unies) qui a lancé "2011 Année internationale des forêts" ? de beaux discours et après ? Une autre organisation - celle-ci démocratique - agit dans tous les domaines : AVAAZ

 

Avaaz - qui signifie “voix” dans plusieurs langues d'Asie, du Moyen-Orient et de l'Europe de l'Est - a été lancé en janvier 2007 avec une mission démocratique simple: fédérer les citoyen(ne)s de toutes les nations pour réduire l'écart entre le monde que nous avons et le monde voulu par le plus grand nombre et partout.

 

Un mouvement supranational qui est plus démocratique, et qui pourrait être plus efficace que l'ONU. — Suddeutsche Zeitung

 

L'Amazonie est en grand danger. Le Sénat brésilien s'apprête à adopter une loi qui affaiblirait dangereusement la protection de ce trésor mondial. Mais dans quatre jours les peuples indigènes organisent des marches dans tout le Brésil appelant à l'arrêt de la destruction. Soutenons-les en en faisant une marche mondiale pour sauver l'Amazonie.


Signez la pétition

 

On approche les 850 000 signatures...

Partager cet article
Repost0

commentaires

V


J'ai signé , et ce n'est pas la première fois... Mais que faire ? Nous avons détruit allègrement nos forêts françaises, et maintenant que ça se passe chez
les autres nous intervenons ! Mais en général s'il défrichent c'est pour des raisons économiques, et pour pouvoir nous interposer il faudrait que nous les aidions financièrement : or nous en
sommes totalement incapables...


 



Répondre
R


C'est très bien, moi aussi je signe souvent, ne nous décourageons pas et mobilisons autour de nous, l'union fait la force, et les gouttes d'eau font l'océan.
Le Brésil est un pays riche qui n'a pas besoin de notre aide fina, ncière, l'exploitation de la forêt amazonienne est uniquement pour se faire du fric facile en volant la terre des indiens et en
les massacrant au passage



C


Je suis allée signer la pétition. Merci de nous rappeler où doivent aller nos priorités.



Répondre
R


Merci de ta contribution Cassiopée, elle est vitale pour notre avenir.