Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 14:11

Une bonne nouvelle :  la clause de sauvegarde est définitivement activée

Par arrêté du 13 février 2008, paru ce jour au Journal officiel, le Ministre de l'Agriculture a définitivement interdit la mise en culture du maïs MON 810 sur le territoire national, jusqu'à ce que la Commission européenne se prononce sur le renouvellement de l'autorisation de ce maïs.

Plus de détails sur le sitelogo_fne.jpg de
à consulter sans modération ! la Nature est notre mère à tous. Elle nous a tout donné, la biodiversité est telle qu'il existe toujours la plante adéquate pour n'importe quel milieu et modifier génétiquement une espèce est inutile et dangereux pour les espèces authentiques.

Je ne citerai qu'un exemple : - le riz -.

La propagande des grands groupes industriels semenciers a prétendu qu'il fallait créer un riz o.g.m. pour faire face au besoin de nourriture des pays sous-développés : propagande mensongère mais mercantile, ne visant qu'à faire du profit et à monopoliser les cultures et pour asservir les cultivateurs.
En effet la Nature a pourvue une espèce de riz pour chaque climat et chaque genre de terre -même aride-, voir à l'article paru à cette adresse :
http://www.unesco.ch/actual-f/internationales_jahr_2004_f.htm
je le cite ici partiellement :

"Des types particulier de riz se sont également formés dans des conditions climatiques extrêmes, comme le riz des montagnes et les riz d'eau profonde. Il existait probablement plus de 100'000 variétés de riz asiatique avant que l'érosion génétique ne s'installe au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.Dès le début de ses opérations en 1961/62, l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) a assumé le rôle de centre mondial d'échange et de conservation des semences. Il a réussi à acquérir un double de chaque collection nationale. Lorsque les variétés semi-naines à haut rendement ont commencé de remplacer rapidement les variétés traditionnelles dans les régions tropicales d'Asie, il a lancé, avec la collaboration de 14 pays asiatiques, une opération de collecte systématique couvrant les zones menacées ainsi que d'autres zones écartées jusqu'alors inexplorées. Cette action concertée a permis d'ajouter 38 000 échantillons aux collections nationales et à la collection de base conservée à l'IRRI. Les espèces sauvages en voie de disparition sont également visées par les efforts de conservation de l'Institut. Par ailleurs, des opérations analogues entreprises par d'autres centres régionaux ou dans le cadre de programmes nationaux ont enrichi les réserves génétiques mondiales de 7'700 échantillons de variétés africaines."


On pourrait en dire autant pour les autres céréales, les fruits et légumes de chez nous et d'ailleurs, j'y reviendrai.

Mais pour l'instant joignons l'utile à l'agréable, je vous conseille la lecture de ce livre :

legumes_oublies_01rd.jpg

Hélas ces légumes ne se trouvent que sur certains marchés ou petits producteurs, à moins d'avoir un jardin et de les cultiver soi-même (faut-il avoir le temps...). L'ouvrage donne des adresses...

Les Légumes Oubliés
texte d'Élisabeth Scotto, photos de Christine Fleurent, stylisme de Marie-France Michalon.
© 1995 Éditions du Chêne - Hachette Livre
Édition du Club France Loisirs avec l'autorisation du Chêne





Bon appétit :-))

 

Partager cet article
Repost0

commentaires